03/01/2013

Mes référentiels comportemental et culturel en plus explicite et nuancé...

 

 

Bellegarrigue

 

 

 

 

"Nous sommes confrontés à un conflit direct entre les multinationales et les Etats. Ceux-ci sont court-circuités dans leurs décisions fondamentales, politiques, économiques et militaires, par des organisations globales qui ne dépendent d’aucun État, et qui, une fois leurs affaires réalisées, ne répondent de leurs actes et de leur fiscalité devant aucun parlement, devant aucune institution représentative de l’intérêt collectif.

En un mot, c’est toute la structure politique du monde qu’elles sont en train de saper.

Les grandes entreprises transnationales attaquent les intérêts des pays en développement, mais leur action irrésistible et incontrôlée se produit également dans les pays industrialisés où elles s’installent.

C’est notre confiance en nous-mêmes, qui augmente notre foi dans les grandes valeurs de l’Humanité, dans la certitude que ces valeurs prévaudront, qu’elles ne pourront pas être détruites"

 Salvador Allende, extrait de son discours à l'ONU...en 1972 !! (président de la République du Chili de 1970 au 11 septembre 1973)

 

 

 

La beauté n'est pas à opposer à la laideur mais au mal. Elle est une forme de bien.
La beauté et son expression ajoutent au sens du monde et de notre vie.
En ces temps de confusion et de relativisme excessif, il est important de savoir distinguer la vraie beauté de la fausse. La vraie beauté est essentiellement désintéressée et gratuite, plus encore, fondée sur la bonté !
François Cheng

 

 

Vivre avec sagesse n'est pas vivre sagement, bien obéissant, bien conforme. Bien au contraire ! La sagesse, aussi, est dans la révolte, dans la colère généreuse et jubilatoire. Car au fond, quoi de plus subversif, surtout en nos temps de lobotomie générale, que l'exigence de sagesse, de joie, de paix ? Quoi de plus corrosif que cette quête-là dans un monde d'argent et de convoitise ? Marc Halévy

 

Une classe dirigeante le reste, tant qu'elle convainc ceux qu'elle domine, de la véracité de son récit du réel. A. Gramsci

 

  Là où la religion devient artificielle, il incombe à l'art de sauver le noyau de la religion en reconnaissant la valeur figurative des symboles mythiques qu'elle voudrait que l'on croit au sens propre, et, à travers leur présentation idéale, en donner à voir la profonde vérité cachée en eux. » Richard Wagner dans "Art et Religion"

 

Le capitalisme vert, c'est la continuation d'un système qui dans son principe est destructeur de l'environnement et qui, dans sa dernière phase, s'est traduit par une expansion extraordinaire des inégalités. C'est seulement une construction et un habillage idéologique pour faire croire que l'on peut évoluer par rapport à l'environnement sans changer les déterminants fondamentaux de nos régulations sociales, de notre système économique et de la répartition des pouvoirs dans cette société.  Hervé Kempf 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

 

 

 Quelques rares belles photos effectuées lors de quelques-uns de mes circuits culturels... 

 


Indonésie, île de Java : …5 heures du matin…après une longue ascension...levé de soleil sur les flancs du volcan Bromo…

  

Indonésie, île de Java : en surplombant les volcans... 

 
 
  

Indonésie, île de BALI : ah quel souvenir cette soirée de danses balinaises si raffinées !...

 

 

  

Cambodge, Siem Reap : Couché de soleil sur le Temple d'Angkor Wat (à l'avant-plan, notre guide)...

 

  

Cambodge : Sur le lac Tonlé Sap

 

 

Vietnam : au sud d'Hanoï, dans la campagne profonde, mère et fille...Baie d'Halong paraissant tellement mytérieuse sous cette légère brume...Sur un des nombreux petits canaux du delta du Mékong...

:::

;;; 

 

Inde du Sud : Mères et filles...

   

Inde du Sud, sur le marché de Maduraï 

   

Indonésie, île de SULAWESI : vieille sage...

   

Mexique, San Cristobal de Las Casas : très belle soirée de présentation des différentes danses du Mexique...

 

 

Mexico City : sur les canaux de Xochimilco...une barque avec un groupe de Mariachis nous accoste...

 

 

 

Inde du Sud : pieds de la statue monolithe(17m !) de Gomateshvara (saint jaïn). Le petit garçon vient de verser de l'eau sur ses pieds

   

 

Chine du plein Sud : cette dame nous offre le thé; un tel sens de la bonté et du don se lit dans son visage...Danse spontanée pour nous dans une ethnie...Vue plongeante sur des rizières en terrasses; impression de voir des milliers de petits miroirs...

 

 

 

 

 

 

_________________________________________________________________________________________

 

 


Livres (entre autres lus durant ces  8 dernières années) m'ayant particulièrement passionné et  enrichi... 

  Ces livres sont très emblématiques de mes grands pôles d'intérêt, de réflexion, bref, de mon référentiel culturel et, en filigrane, pour certains, comportemental…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 


 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Afficher l'image d'origine
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Afficher l'image d'origine
 
Afficher l'image d'origine
 
 
 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Résultat de recherche d'images pour "la société malade de la gestion" 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Souffrance en France : la banalisation de l'injustice sociale | Dejours, Christophe (1949-....). Auteur
 
 
La panne
                : repenser le travail et changer la vie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Afficher l'image d'origine
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Résultat de recherche d'images pour "miseres du desir"
 
 
 
 
Neuhaus, Heinrich - L'art du piano
 
 

 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 
 
 
Résultat de recherche d'images pour "culture de masse culture populair"
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Culture de masse ou culture populaire ?
 
  
 

 
 
 
 
 
 
 
  
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 

 
 
 
 
Résultat de recherche d'images pour "de sumer à daech"
 
 
 
 
 
 
Afficher l'image d'origine
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 

 
 
 
image
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
zoom
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
  
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 
 

  
couverture de LE RÉVEIL DE L'HISTOIRE (Circonstances, 6)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Afficher l'image d'origine

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Afficher l'image d'origine
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
zoom
 
 
 
 
 
 
 
 
Afficher l'image d'origine
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 ____________________________________________________________________________________________ 
 
 
 

 

Seuls ensemble : De plus en plus de technologies, de moins en moins de relations humaines

 

Pitié pour ces pauvres masses aliénées au vertigineux déchaînement communicationnel écranique et à l'accumulation d'objets inutiles...déculturées, abêties par les produits de merde des industries du divertissement...façonnées jusqu'aux noyaux des atomes de leurs corps par le paradigme néolibéral pilonné ad nauseam par les médias aux ordres...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Afficher l'image d'origine
 
 
 
 
 
 
 
 
 

"Mal nommer les choses, c'est ajouter du malheur du monde"

Albert Camus

 
 
 
Ces dames sont toujours implicitement à vendre (prostitution implicite mais prostitution quand même) pour une bonne majorité des spécimens des pays développés, et ce, malgré leur émancipation par l'acquisition de droits politiques et économiques (le salaire) ET leur volonté d'étendre le plus loin possible la sphère de l'égalité femme-homme...
Elles ont beaucoup de mal à intégrer et à appliquer de manière effective les conséquences éthiques de leurs luttes pour l'égalité, soit, dans leurs relations amoureuses aux hommes, l'éthique de l'équité pécuniaire ET l'éthique de l'équité des prises d'initiatives...Pour ces dames, l'égalité recherchée est surtout du type "quand ça les arrange"...
 
Ces  dames abhorrent être considérées par les hommes comme des objet de plaisirs (et je les comprends). Pourtant, elles n'ont, pour un bonne majorité, aucun problème éthique à traiter les messieurs également comme des objets de plaisirs selon leur optique, càd comme des Mister Cash ambulants : ce faisant, elles s'autoréifient, càd se transforment elles-mêmes en ce quoi elles détestent être considérées, en objet à vendre càd en marchandise...A vomir! 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Méthode Coué à l'oeuvre...Plutôt que se complaire dans le registre déclaratif, ces dames feraient beaucoup mieux, dans leurs relations amoureuses aux hommes d'appliquer en actes l'éthique de l'équité pécuniaire...de cette manière, elles ne seraient réellement plus des marchandises!
 
 
 
Afficher l'image d'origine
 
 
 
 
 
Résultat de recherche d'images pour "faites l'amour pas les magasins"
 
 
 
 
Ces dames sont les véritables marionnettistes de l'humanité! Comment pourrait-il en être autrement puisque dans leurs relations amoureuses aux hommes elles s'érigent dès le départ dans la position très confortable de "petites déesses fragiles", "menacées", "qui ont besoin d'être protégées" "qui cherchent une épaule sur laquelle se reposer" : face à une déesse, pour qu'elle vous soit favorable, il est nécessaire de pratiquer la génuflexion métaphorique tout en leur pourvoyant des offrandes...
En conséquence, dans la relation amoureuse homme-femme, la soumission implicite masculine est, pour ces dames, impérative dès le départ de la relation...elle est la source d'une longue chaîne de soumissions implicites à venir...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Heureusement (à toute règle ses exceptions), une petite minorité de dames ne sont pas des prostituées implicites...
 
 
 ____________________________________________________________________________________________
 
 
 
 

 

Qui je suis en plus détaillé et nuancé...

 
 
 
 

Mon style d'habillement : toujours classique décontracté quelles que soient les circonstances; je déteste porter des jeans ainsi que des cravates...
Parfums préférés : jasmin, muguet, lavande, cannelle…ceux des marchés et des jardins…
Nourriture, boissons : plats simples (faits à partir d'aliments bruts), goûteux, diététiquement équilibrés, les plus sains possibles (contenant le moins possible d'additifs chimiques et de résidus de pesticides) et agrémentés d'épices. Je déteste manger trop, anarchiquement, debout, en marchant et/ou dans l'empressement. Je bois très très rarement de l'alcool et jamais de sodas; surtout thé, café et eau. J'adore déguster des pâtisseries raffinées dans des beaux cafés tout en lisant...
Religion :  l'humanisme,  la fréquentation fécondante (càd pas sur le mode du divertissement consumériste) d'oeuvres d'Art à haute valeur spirituelle
Vacances préférées : circuits organisés à environ trois-quart culture et un quart nature; organisés, pour ne pas perdre temps et d'énergie dans la logistique et me concentrer sur l'essentiel : l'enrichissement culturel


 

Ce que je préfère : l'ouverture d'esprit, la curiosité intellectuelle en actes quotidiens / La propension à l'émerveillement / Puiser dans l'Art et la Culture, pure jouissance, mais aussi et surtout, questionnement, sens, ouverture, élévation spirituelle, afin de garder ma conscience vive, aiguiser ma capacité d'analyse et mon recul critique pour me désintoxiquer des prêts-à-penser ambiants anesthésiant la pensée déversés par les médias de masse :  la fréquentation de l'Art et la Culture est donc pour moi une fête quotidienne des sens ET de l'esprit, une fête aux antipodes du sens de divertissement consumériste que lui donne de civilisation du spectacle  Le spectacle vivant plutôt que le cinéma / La contamination interculturelle / L'éducation populaire (gratuite et ouverte à tous) avec comme meilleur exemple l'Université Populaire de Caen crée par Michel Onfray / Les lanceurs d'alertes, les penseurs "out of the box" / La simplicité, la profondeur, la réelle gentillesse / L'égalité homme-femme poussée le plus loin possible dans son effectivité; de la part des dames, dans leurs relations aux hommes, le soucis d'équité pécuniaire et d'équilibre dans les prises d'initiatives, juste aboutissement des luttes féministes pour l'égalité et de l'émancipation par le salaire / La slow attitude, le longtermisme / Les petits comités / L'équité et la fidélité en amitié et en amour / Flâner tous sens en alerte sur les marchés du monde / Passer des heures à lire dans des cafés typiques, à la librairie Tropismes à Bxl, dans des salons de thé raffinés tout en dégustant lentement une pâtisserie fine, dans des églises ou cathédrales / Comprendre les spiritualités du monde et réfléchir sur le sens de la vie / Visiter de manière raisonnée des maisons-musées de musiciens, peintres et écrivains ainsi que des sites archéologiques, des châteaux, des églises, des cathédrales, des mosquées et des temples divers / Effectuer des circuits culturels préalablement soigneusement préparés par des lectures visant à embrasser la culture des pays visités dans toutes ses dimensions (historiques, artistiques, économiques, politiques) / La résistance créatrice, l'expérimentation ici et maintenant, coopérer pour ralentir, la joie de vivre...

 

Ce que je critique vivement et/ou ce que je déteste : la dictature totalitaire du capitalisme néolibéral depuis trente ans (quelques synonymes : fascisme financier, fascisme en col blanc, néo-féodalisme ou anarcho-capitalisme), l'économicisme, la bancocratie avec ses banksters, le tempo accéléré imposé,  l'idéologie managéro-gestionnaire importée des pays anglo-saxons (et sa novlangue qui tient lieu de prêt-à-penser) s'étendant à tous les domaines, l'impérialisme du "modèle" américain, la soumission de L'Europe et du reste du monde à celui-ci et les terribles destructions afférentes des systèmes sociaux, des structures sociales, des environnements naturels et mentaux / La logique intrinsèquement et irréversiblement (sauf révolution espérée) néolibérale, austéritaire et anti-démocratique (technocratique, corporatocratique) de l'UE et l'Euro / Le calibrage en fonction des seules exigences du Dieu Marché (et donc de calculs de taux de profit) des goûts, des manières de penser, de percevoir le monde et d'agir par le système Oligarchie financière, industrielle, politique - Industries culturelles, marketing, publicité, médias de masse; avec, bien entendu, la complicité des peuples serviles, aliénés par la télécratie captant l'attention pour la détruire  / Présenter des réformes terriblement régressives (destruction progressive depuis trente ans des protections sociales) comme progressistes / L'alternance politique sans alternative : logique, vu que la politique économique néolibérale a été gravée dans le marbre des Traités européens, il n'y a donc plus de politique économique alternative possible, sauf révolution ou écroulement du système de lui-même / La mafiaisation du comportement des "élites"/ La colonisation du monde vécu par la généralisation unidimentionnelle de l'échange marchand à toute interaction sociale, en sorte que les sujets perçoivent partenaires et biens comme des objets avec, entre autres, parmi les nombreux exemples, l'extension sans précédent du domaine de la pute à la sentimentalité (prostitution implicite) : ces dames détestent pourtant être traitées comme des objets, or, par leur mise en vente (ou en location) implicite, elles s'autoréifient...sans aucun problème moral / La jetabilité généralisée / La "philosophie" du contenu des magazines féminins  / Le panurgisme (l'enfermement dans les poncifs et les figures imposées des conformismes ambiants), le snobisme, la suffisance et l'arrogance / Beuveries, foules et bruit / Les industries dites culturelles fabriquant la "culture" de masse (qu'il faut impérativement différencier de la culture populaire authentique vivante) en général tellement abêtissante / La confusion entre culture et divertissement, le relativisme culturel /  La sédentarisation par internet et la télévision, l'enfermement dans le virtuel / La création par le système productiviste-consumériste d'objets et services bien souvent inutiles, transformés en besoins impérieux par le marketing, et leur accumulation par de nombreuses personnes bien souvent pour pallier un manque d'être, combler un abyssal vide spirituel / Les pollutions sonores en tous genres et notamment les ambiances "musicales" imposées presque partout : dans les cafés, les magasins, certaines rues et même certaines toilettes / Les hystéries collectives suivantes : communicationnelle écranique (ultraconnectivité, technodépendance, mise à distance des corps et exacerbation de l'atomisation sociale), consommatoire et évaluatrice quantificatrice (quantophrénie)  / L'impératif du fun, du cool, du divertissement perpétuel / Rester des heures assis à une table à manger / Le gaspillage ahurissant de nourriture dans les sociétés dites développées / Le romantisme fleur bleue / L'absence de pluralisme dans les médias de masse (soit presque tous) sur les sujets économiques par un choix volontairement presque exclusif de représentants de la pensée unique, du système tel qu'il est, du business as usual : je cible particulièrement le débat quotidien d'une heure "C'est dans l'air" sur FR5 / Les fêtes orchestrées par le marketing...



Ouzbékistan : Samarcande, place du Régistan, une des plus belles place du monde




 

J'aurais voulu être : un condor survolant la Cordillère des Andes…
Styles de films préférés : mais aussi ceux qui bousculent mes certitudes, mes référentiels et par delà élargissent mes horizons de sens…
Films préférés : Amour(!!!), La leçon de piano, Fitzcarraldo, Rabi Jacob, Frida (Kahlo), Le Bannissement, Andreï Rublev, Tous les matins du monde, La pianiste, La Grande vadrouille, Les Bronzés, Soleil trompeur, Le Chien jaune de Mongolie, Quand Otar est parti, L'Accompagnatrice, Les Poupées russes, Loulou, Bagdad café, Alexandre le bienheureux, Un idiot à Paris, les films de Tarkovski…
Nettement plus orienté vers le théâtre que vers le cinéma (car je préfère de loin le spectacle vivant), je ne fréquente pas très souvent les salles obscures mais y vais volontiers si le film s'annonce de qualité…
Mes tropismes théâtraux : Tchekhov(!), Beckett(!), Duras, Ionesco, Ostrovsky, Maeterlinck, Ibsen, Strindberg, Goldoni, Pirandello, Labiche, Feydau, Guitry, E.E.Schmitt, tragédie grecque, théâtre contemporain…
Acteurs préférés : Bouquet, Arditi, Weber, Piccoli,Kinsky, Lonsdale, Luchini, Dufilot, Noiret, Huster, Galabru, de Funès…
Actrices préférées : Huppert, Binoche, Bonnaire, Dominique Blanc, Ardant, B.Schulz, E.Devos, Duperey, J.Moreau …
Lectures favorites: nombreux essais de sociologie, d'économie, de philosophie, de sciences politiques et de psycho / Etudes analytiques multidimentionnelles d'opéras, partitions d'oeuvres symphoniques et de musique de chambre / Spiritualités / Culture russe / Théâtre, poésie, guides de voyages / Articles extraits de blogs de penseurs hétérodoxes…
Et si je commençais à remplir cette fameuse valise pour l'île déserte, qu'y mettrais-je donc en premier lieu comme livres ?: Le dictionnaire de la philosophie chez l'éditeur Hâtier / Le Petit Robert des noms propres / Lettres à un jeune poète de Rilke / Rhinocéros d'Ionesco /   Hamlet de Shakespeare / Faust de Goethe / La Naissance de la tragédie de Nietzsche / Cyrano de Bergerac de Rostand / Une sélection d'oeuvres de Tolstoï et Dostoïevski / Eugène Onéguine de Pouchkine / Don Quichotte de Cervantes / Les pièces essentielles de Tchekhov et Beckett / Les Rêveries du promeneur solitaire de J.J. Rousseau / Oedipe sur la route d'Henry Bauchau / De l'inconvénient d'être né de E.M.Cioran / Aspects du mythe de Mircea Eliade / Le Très-bas de Bobin / Les Âmes mortes et les Nouvelles de Saint-Pétersbourg de Gogol / Les Récits d'un chasseur de Tourgueniev / le Maître et Marguerite de Boulgakov / Tintin au Tibet et au Temple du soleil…et SURTOUT beaucoup de POESIE UNIVERSELLE: en premier lieu de la poésie russe puis  le Cantique des cantiques, les Fleurs du mal de Baudelaire, les Contemplations d'Hugo, les Hymnes à la nuit de Novalis, le Canzoniere de Pétrarque, les sonnets de Shakespeare…

 


Afrique du Sud,  Le Cap : La Montagne de la Table, une des sept merveilles naturelles du monde

Résultat de recherche d'images pour "le cap montagne de la table"

 



Musiciens-Musiques préférés : mes goûts musicaux s'étendent des oeuvres médiévales aux opéras les plus contemporains. J'aime passionément et fréquente toutes les formes musicales : oeuvres symphoniques, musique de chambre, oratorio, musiques pour instruments solos, Lied et mélodie, opéra, opérette, chant a capella...J'ai pratiqué d'une manière intensive le piano jusque l'âge de vingt-cinq ans, par la suite, j'ai complètement arrêté, d'autres passions ayant pris le relais…
Quelques interprètes m'ayant enrichi au plus profond:  côté pianistes, Arrau, Richter, Brendel, Argerich, Zimerman, Pires, El Bacha, Perahia, Lupu, Sokolov, Gould, Haskil, Pressler, Lipatti et Pogorelich;  côté chanteurs lyriques, Domingo,  Freni, Ghiaurov, Nilson, Rysanek, von Otter, Nina Stemme, Dessay, Van Dam, Lott, Terfel, Stuztman, Sara Mingardo, Patricia Petibon, Kaufmann, Harteros, Hanigan, Figueras et Hampson; côté chefs d'orchestres, Carlos Kleiber, Levine, Gardiner, Jacobs, Karajan, Abbado, Svetlanov, Savall, Gergiev, Celibidache, Boulez et Harnoncourt ; côté violonistes, Oïstrakh, Perlman, Grumiaux, Dumay, Kremer, Julia Fischer et Isabelle Faust; côté cellistes : Rostro, du Pré, Wispelwey, Maïsky, Sol Gabeta, Gautier Capuçon, Mörk; côté quatuors à cordes : les quatuors Berg, Hagen, Artemis, Prazak et de Jérusalem
J'aime AUSSI beaucoup
certaines musiques du monde : particulièrement le folklore de Russie et des pays d'Europe de l'Est, les musiques de la Route de la Soie, musique klezmer, negro-spirituals, tango, fado (j'adore le travail des chanteuses Cristina Branco et Katia Guerrero), flamenco, les bons chansonniers francophones (Julos Beaucarne, Barbara, Perret, Duteil, Ferrat, Brassens...), le cabaret berlinois, les comédies musicales de qualité comme par exemple West Side Story, Cabaret, My Fair Lady, L'Homme de la Mancha…
Et je continue à remplir cette fameuse valise pour l'île déserte en me limitant aux DVD des opéras qui me tiennent particulièrement à coeur. L'OPERA étant pour moi la forme artistique la plus complète car elle conjugue tous les arts : Tristan et Isolde, Parsifal, les Maîtres chanteurs, Tannhäuser, Lohengrin et le Ring de Wagner / L'Orfeo et Le Couronnement de Popée de Monteverdi / Don Giovanni, les Noces de Figaro, Cosi fan tutte et la Flûte enchantée de Mozart / Pelléas et Mélisande de Debussy / Peter Grimes de Britten / Eugène Onéguine et la Dame de Pique de Tchaïkovsky / Le Château de Barbe-Bleue de Bartok / Oedipe d'Enesco / Le Roi Roger de Szymanovsky / Wozzeck et Lulu de Berg / Traviata, Macbeth, Aïda, Otello et Falstaff de Verdi / Dialogues des Carmélites et la Voix humaine de Poulenc / Le Nain de Zemlinsky / Boris Godounov et la Khovanchtchina de Moussorgsky / Moïse et Aaron et Erwartung de Schönberg / Die Tote Stadt de Korngold / Salomé, Elektra, Le Chevalier à la rose et Capriccio de R.Strauss / La Ronde de Boesmans / Lady Macbeth de Mzensk de Chostakovitch / Carmen de Bizet / Katia Kabanova, Jenufa, De la maison des morts et La Petite renarde rusée et l'Affaire Makropoulos de Janacek / Saint François d'Assise de Messiaen / Les Contes d'Hoffmann d'Offenbach / Platée de Rameau / Les Trois soeurs de Peter Eötvös / La Calisto de Cavalli / L'amour de loin de Kaija Saariaho / Mathis der Maler d'Hindemith…
Peintres préférés: les expressionnistes germaniques(!!), Turner, Moreau, Redon, C.D.Friedrich, Kahlo, Chagall, Rivera...
Emissions de télévisions préférées : C'est dans l'air, Echappées belles, Fourchette et sac à dos, 
Des trains pas comme les autres, J'irai dormir chez vous sur FR5 / Thalassa, C'est pas sorcier et Ce soir ou jamais, Les chemins de la foi, Des racines et des ailes sur FR2 et FR3 / Les soirées Thema, Le Dessous de cartes sur ARTE, Noms de dieux et Les Carnets du bourlingueur sur RTBF...Je regarde la télévision de manière très ciblée. En ce qui concerne les débats d'idées, j'y préfère nettement la radio et particulièrement la chaîne France Culture qui est le must en la matière au niveau mondial !

Quelques expériences artistico-esthétiques fortes : tous mes moments passés au festival de Bayreuth et les visites de la région…Les châteaux de la Loire  et ceux de Louis 2 de Bavière...Les musées d'Orsay à Paris, de l'Annonciade à St Tropez et de l'Ermitage à St Pétersbourg...Au jardin de Majorelle à Marrakech…Au marché de Samarcande…Une soirée suivie d'une nuit en yourte dans les steppes de l'Asie centrale…A l'aurore, après une longue marche, l'apparition progressive du Machu Picchu pendant le déchirement du voile de brume…A la Casa Azul à Mexico City, maison-musée où ont habité Frida Kahlo et Diego Rivera, le musée d'Anthropologie de Mexico City...




Pérou : le Machu Picchu, cité inca du 15ème siècle…Une des sept nouvelles merveilles architecturales du monde

 
  

 

En bref...




Peu conformiste d'une manière générale, une bonne partie de mes référentiels culturel et comportemental ne vibre pas du tout au diapason du paradigme néolibéral... Je suis très critique et rétif vis-à-vis de la mauvaise "culture" de masse, de la pensée et du débat public mainstream ainsi que des logiques productiviste et consumériste.

Mes passions : ma passion, ma source originelle est la musique classique, les autres en découleront par la suite : le théâtre, l'opéra, la danse contemporaine, la poésie, la musicologie, la culture russe, les circuits culturels, la visite de sites archéologiques, la marche, le débat politico-économique français, réfléchir sur la vie, les grands enjeux mutationnels contemporains, à partir de la lecture d'essais d'économistes, sociologues, philosophes, politologues, psychologues, historiens…mais EGALEMENT à partir des cinq principaux spectacles vivants à haute valeur spirituelle auxquels j'assiste régulièrement : musique classique, théâtre, opéra, danse contemporaine, (certaines) musiques du monde

J'effectue très régulièrement des sorties culturelles à Bruxelles (Bozar, conservatoire, église des Minimes, divers théâtres du centre, abonné à la Monnaie, expos en tous genres), à Liège (Salle philarmonique, théâtre, Manège). Je ne fréquente que très rarement l'opéra de Liège, la conception des mises en scène étant aux antipodes de la mienne) et Anvers (abonné au Vlaamse Opera)

 

 

 

 

Pérou, condor survolant le canyon de Colca

 

Sri Lanka,  forteresse de Sigiriya (5ème siècle) ou rocher du lion

 

 

 Sri Lanka, dans une galerie,à flanc du rocher de Sigiriya, superbes peintures rupestres du 5ème siècle très bien conservées : "Les demoiselles de Sigiriya"

sigiriya demoiselles seins nus sri lanka

 

Ouzbékistan, mur de la forteresse de l'Ark (16ème siècle) à Boukhara sur la route de la soie...

  

 Le jardin de Majorelle à Marrakech : le plus exceptionnellement beau jardin visité jusqu'à présent

Afficher l'image d'origine

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.